Posts Tagged ‘marcher’

0907natationIl faut savoir que les activités sportives sont recommandées aux personnes qui souffrent de jambes lourdes pour solliciter les muscles du mollet qui massent les veines et permettent le retour veineux vers le cœur.  Mais certains sports nuisent à une bonne circulation veineuse, et encouragent donc les jambes lourdes. Le tennis ou l’escrime  causent des chocs répétés qui peuvent traumatiser encore davantage un système de veines déjà fragiles. C’est justement mon cas.

Les sports rapides comme le squash ou le basket, provoquent des chocs contre le sol et des changements de direction brusques. Car le fait de frapper son pied au sol encourage la descente du sang vers les pieds. C’est pour cela que le jogging est déconseillé, par exemple. Les efforts brusques et de courte durée demandent aussi un afflux de sang brutal pour oxygéner les membres inférieurs. C’est une sollicitation importante du système veineux souvent nourri par le sang stocké dans la zone intestinale.
Les sports qui vont encourager le retour veineux vers le cœur sans demander des efforts trop brusques sont les plus favorables pour lutter contre la sensation de jambes lourdes. On peut citer avant tout la marche, surtout sur un terrain meuble, voire en pente (donc sur un chemin en forêt plutôt que sur le bitume). Le cyclisme aide aussi au retour veineux sans occasionner de chocs. Enfin, la natation est idéale: elle fait fonctionner les membres inférieurs dans l’eau dont la température est inférieure à celle de notre corps. Elle a un effet tonifiant et fait un léger massage, et enfin les chocs n’existent pas du tout.

Si vous avez les jambes lourdes, n’hésitez pas à consulter votre médecin  pour lui demander conseil sur les bons sports à pratiquer!

Publicités

Au cours de ma navigation sur internet, j’ai pris plaisir à lire un billet très positif qui nous rappelle que la fonction crée l’organe, comme le dit toujours mon kiné. Si vous n’utilisez pas un organe, il va s’atrophier comme certains muscles après un long séjour alité.

Vous devez le savoir, pour éviter les jambes lourdes et l’insuffisance veineuse il est nécessaire d’utiliser vos jambes. Elles participent pour 90% à la mobilité du corps.

En lisant ce billet, vous découvrirez des petits exercices faciles mais essentiels :La mobilité est la base de la vie.

  • s’asseoir ou se lever d’une chaise sur une jambe
  • s’accroupir avec le dos droit
  • la marche en canard avec un genou à terre alternativement
  • marchez, courrez, bougez, montez les escaliers
  • travaillez votre équilibre dans les transports en commun ou avec une planche sur une demi boule
  • marchez pieds nus

Enfin pour tous ceux qui passent comme moi trop de temps devant un ordinateur, allez lire  l’article sur la posture devant l’ordinateur. Si d’autres ont des exercices miracles et pratiques pour tout âge, je les invite à mes les communiquer!

0905chat_poissonD’après une étude réalisée en 2003, à partir de 12 heures de vol, un passager sur deux cent mille est victime d’un accident cardio-pulmonaire. Le risque augmente à partir de seulement 4 heures de vol et « le pic (de risque) est observé à partir de 8 heures de vol », rappelait récemment dans The Lancet, le Dr Mark Gendreau de Burlington (Massachussetts – USA). Son constat est particulièrement inquiétant, puisque les passagers sont nombreux quand les prix baissent avec près de 2 milliards de voyageurs par an.

En outre, les avions récents comme lAirbus A380 peuvent assurer des vols de 18 heures sans escale ! Si nous ne marchons pas ni ne buvons, l’accident nous pend au nez. Une alternative si vous êtes bloqués près du hublot, ou si vous êtes atteints de basophobie (peur de marcher): posez les électrodes de Veinoplus sur chaque mollet durant 20 minutes prévient naturellement la formation d’un caillot et a fortiori l’embolie pulmonaire!

Les accidents cardio-pulmonaires en voyage résultent des jambes lourdes principalement  provoquées par la station assise prolongée et la déshydratation. C’est pourquoi lors d’un long voyage, « il faut se lever régulièrement, marcher dans les allées, faire des exercices et boire abondamment de l’eau ou toute autre boisson non-alcoolisée », insiste le Pr Steen Kristensen, vice-président de la Société européenne de cardiologie (ESC) ». Il faut savoir que l’air de la cabine est très sec , et plus pauvre en oxygène que sur terre. L’environnement est donc idéal pour la formation de caillots sanguins et par voie de conséquence l’apparition d’une embolie ou d’une phlébite.