Deux millions d’euros pour produire : calciparine et héparine choay

C’est dans le site Sanofi-Aventis de Ploërmel qu’est fabriquée, depuis 1981, la matière première (héparine) du principe actif du Lovenox (l’énoxaparine sodique), un anticoagulant injectable. L’usine vient d’investir 2 millions d’euros dans un nouvel atelier pour pouvoir produire deux principes actifs : calciparine et héparine choay. Ils sont destinés à des médicaments injectables soignant la phlébite (maladie liée à la formation d’un caillot de sang dans le réseau veineux et qui peut entraîner une embolie pulmonaire). Cet investissement suit la tendance du marché qui montre une consommation croissante de ces principes actifs.

Publicités



    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :