Le laboratoire Servier investit €25m près de Rio de Janeiro

0901cielfemmeseulDes jambes jusqu’au coeur, le sang doit parcourir envrion 1,5m de veines pour être oxygéné. Si vous ne marchez pas assez ou ne stimulez pas vos mollets au moins vingt minutes par jour, va falloir faire la roue!

La chaleur dilate nos veines et les 170 millions de brésiliens sont très concernés par les jambes lourdes.  Le laboratoire Servier vient d’inaugurer un nouveau centre de production et de recherche clinique dans la banlieue de Rio de Janeiro. « A partir du centre de Jacarepagua, situé au sud de Rio, nous allons irriguer toute l’Amérique du Sud et réaliser un CA de €100m avant 2013. » déclare Christian Bazantay, le secrétaire général du groupe Servier.

Le ministre de la Santé brésilien et les élus carioca sont venus inaugurer l’usine du groupe français.  Cette installation industrielle se double d’un centre de recherche thérapeutique chargé des essais cliniques dans le réseau hospitalier du pays. Un soutien pour les médecins brésiliens qui travaillent beaucoup sur la prévention et le traitement des varices qui se voient trop facilement sur les plages à longueur d’année. « Nous voulons participer à des essais cliniques à forte valeur ajoutée de façon à publier nos résultats dans les grandes revues médicales indique Eliete Bouskela, directrice du laboratoire de biologie vasculaire à l’université de Rio.

Outre l’école de chirurgie esthétique fondée par Ivo Pitanguy de notoriété internationale, le pays possède plusieurs disciplines de recherche: cardiologie, psychiatrie, maladies tropicales. C’est notamment pour des raisons esthétiques que le Brésil a acquis une expertise reconnue dans les maladies veineuses. L’homologation des médicaments est assurée par l’Anvisa (agence située à Brasilia) qui devrait signer en septembre prochain un accord de coopération avec l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé).

Parallèlement, le Brésil souhaite mettre en valeur le patrimoine biochimique de la forêt amazonienne avec Servier, entre autres. Le groupe Servier fait partie des cinq cents entreprises françaises installées au Brésil dont BioMerieux, Essilor et L’Oréal à Rio.

Publicités

  1. gege

    La chaleur dilate nos veines et les 170 millions de brésiliens sont très concernés par les jambes lourdes.Et les français, et les belges et les autres…alors!!!




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :