Le cholestérol ne bouche pas les artères

0812cholesterolLa thrombose d’une jambe peut provoquer une amputation. Michel de Lorgeril, cardiologue et chercheur au département des sciences de la vie du CNRS et à la faculté de médecine de Grenoble dénonce cette croyance scientifique sans inviter les individus à ne plus faire attention aux lipides. Une thrombose des artères est assez grave parfois pour devoir amputer une jambe.
Lorgeril nous dit que l’obstruction artérielle répond à deux types de mécanisme, l’un est aigu, l’autre est chronique. L’obstruction artérielle aiguë est presque toujours due à une thrombose et le cholestérol n’est pas à l’origine de la formation de la thrombose.

L’obstruction chronique est le résultat d’un processus plus lent d’altération de la paroi artérielle que l’on appelle athérosclérose. Globalement, il y a deux composantes principales dans l’athérosclérose : une composante molle (l’athérome) et une composante dure (la sclérose) qui est un tissu fibreux plus ou moins riche en cellules qui permet la cicatrisation dans nos organes. En moyenne, le ratio athérome/sclérose dans les lésions d’athérosclérose est de 30% / 70%. En d’autres termes, 70% de la lésion d’athérosclérose est due à la sclérose qui est une sorte d’inflammation chronique, un peu comme une cicatrice fibreuse après une blessure cutanée ou musculaire. Et les médecins savent que le cholestérol ne joue aucun rôle dans la fibrose cicatricielle et l’inflammation chronique.

Donc, l’athérome lui-même, riche en lipides, ne représente que 30% de la lésion chronique d’athérosclérose. On trouve plusieurs types de lipides dans la fraction athéromateuse de l’athérosclérose.  Il y a donc une forte prédominance des acides gras, les saturés et les non saturés. Les lipides de la lésion sont sous forme de triglycérides, de phospholipides, d’acides gras et de cholestérol. Au maximum, le cholestérol peut représenter jusqu’à 30% du total des lipides présents dans l’athérome (qui lui-même représente environ 30% de la lésion d’athérosclérose).

La conclusion tombe : le cholestérol ne peut être tenu comme responsable du bouchon artériel puisqu’il ne constitue matériellement qu’une très petite fraction de la lésion chronique. Par ailleurs, la lésion chronique ne conduit presque jamais à l’occlusion totale de l’artère, elle-même le résultat d’une thrombose.

Publicités



    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :